Troisième trimestre 2019 : la solidité de la reprise du marché photovoltaïque se confirme

La  32ème édition de l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque traite  de  l’activité  des  installations  photovoltaïques  au  3ème trimestre  2019  en  France. Les représentants du think-tank France Territoire Solaire en retiennent les conclusions suivantes :

1 –  Le volume de raccordement au 3ème trimestre 2019 s’établit autour de 280 MW*. Ce volume est en hausse  par  rapport  au  2ème trimestre  (224  MW),  qui  lui-même  était  en  hausse  par  rapport  au  1er trimestre (160 MW).

2 –  Ce 3ème  trimestre est marqué :

o  par une légère reprise sur le segment « autoconsommation » (totale ou partielle), avec 6 000 installations raccordées,

o  par une légère hausse du segment des installations domestiques (<9 kW), avec un volume de 23 MW,

o  par une forte hausse du segment des moyennes toitures (9 à 100 kW), atteignant un volume de 61 MW, amplifiant encore plus la dynamique déjà observée,

o  par une hausse du segment des grandes toitures (100 à 250 kW), atteignant un niveau de 30 MW, confirmant une bonne dynamique,

o  par une légère baisse sur le segment des très grandes toitures (250 kW à 1 MW), avec un volume de 6 MW,

o  par une nouvelle hausse du segment des grandes installations (1 MW et +), atteignant 158 MW ce trimestre.

3 – La file d’attente poursuit une forte croissance et le stock de projets dépasse les 5,3 GW au terme de ce 3ème trimestre  2019.  Par  rapport  au  trimestre  précédent,  la  hausse  des  volumes  ayant  signé  une convention de raccordement laisse augurer un bon 4ème trimestre.

« Avec  280  MW  raccordés,  ce  troisième  trimestre  2019  confirme  la  tendance  à  la  hausse  des  volumes raccordés. Cette reprise dont nous avions déjà pu déceler les signaux faibles au trimestre précédent, peut s’expliquer par l’arrivée des projets lauréats de la deuxième vague de l’appel d’offres CRE 4, dont la date limite de raccordement était fin juillet 2019, auxquels viennent s’ajouter les retardataires des vagues précédentes. Si  cette  croissance  s’amplifie  à  nouveau  au  prochain  trimestre,  l’année  2019  constituerait  un  bon  cru  et potentiellement l’amorce du changement de rythme annuel requis pour se placer sur la trajectoire prévue par la PPE qui prévoit 3 GW par an.

Toutefois, il est important de garder à l’esprit que le cycle des projets solaires est pluriannuel et que les freins actuellement  subis  en  matière  de  procédures  administratives  et  de  délivrance  des  permis  de  construire impacteront  les  volumes  de  raccordement  à  venir,  et  par  conséquent  l’objectif  annuel  de  3  GW  »  déclare Antoine Huard, Président de France Territoire Solaire.

NB : les chiffres de cet Observatoire concernent la France continentale, ils sont légèrement différents des chiffres du CGDD, car l’Observatoire n’a pas accès aux données de raccordement et de file d’attente des entreprises locales de distribution (ELD), ces dernières n’étant pas publiées.

Téléchargez le fichier

Posez votre question ou bien laissez un commentaire...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.