L’appel d’offres pour les installations solaires sur bâtiments (100 kWc–8 MWc) largement sous-souscrit et avec des tarifs en progression

CRE

Très attendue par les développeurs, la liste des lauréats pour la septième période de l’AO CRE pour les installations sur bâtiments (100 kWc–8 MWc) a été dévoilée par le ministère jeudi 27 juin dernier. 282 nouveaux lauréats ont ainsi été désignés pour développer des installations photovoltaïques sur bâtiment. En termes de puissance, 157,124 MWc ont été attribués pour cette session, 71,556 MWc en famille 1 (100-500 kWc) et 85,5675 MWc en famille 2 (500 kWc à 8 MWc). C’est-à-dire à peine un peu plus de la moitié du volume possible qui a été attribué. Le principe même de cet AO CRE fait désormais débat. D’autant que dans le même temps les tarifs ont connu une progression entre les deux sessions.

Lors de cette septième session et pour chaque famille, le prix moyen proposé par les lauréats s’élève à 93 €/MWh pour les installations de plus grande puissance, entre 500 kWc et 8 MWc. Il était de 77 €/MWh lors de la sixième session.

Pour les installations de puissance comprise entre 100 et 500 kWc, le tarif moyen s’élève pour cette septième session à 99 €/MWh contre 91 €/MWh.

Le syndicat Enerplan a sollicité le ministère pour savoir si, in fine, un écrêtement avait été opéré sur les volumes candidats, et quelles avaient été les notes basses de chacune des familles. Dans tous les cas, le système semble à revoir dans l’optique des atteintes des objectifs de la PPE.

Posez votre question ou bien laissez un commentaire...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.